Les indispensables de la maison :

cristaux de soude (lessive Saint-Marc rayon produits ménagers),

bicarbonate de soude (rayon sel),

vinaigre blanc (rayon vinaigre!)

Les petits + :

Savon noir ou de Marseille, citron.

Coût de chaque produit :

+ ou - 2€

(savon noir : 10€ la bouteille de 1L, la mienne dure 1 an environ)

 

Toute la maison peut être entretenue avec ces différents composants.


Lessive multi-usage :

(Quelque soit la méthode, NE PAS RAJOUTER D'HUILES ESSENTIELLES à votre lessive maison. Elles sont créées à des fins médicinales et non comme parfum. Elles nécessitent énormément d'eau à leur réalisation, n'ont plus de vertus à 40°C et leur odeur se volatilise en séchant. Donc c'est un non-sens de s'en servir comme « sens bon » dans sa lessive écologique. Privilégiez les eaux de parfum ou du citron pressé si vous avez besoin de sentir une odeur en particulier.)

 

  1. Au cristaux de soude : Verser entre 2 et 6 cuillères à soupe (ou poignées) de cristaux dans un grand verre d'eau pour les faire fondre ou directement dans la machine. Rajouter 1 cuillère à soupe de savon noir si besoin. Retour d'expérience : celle que j'utilise depuis 5 ans. Le linge sent le frais, le propre. Vinaigre indispensable en eau de rinçage pour éliminer les résidus. 
  2. A la cendre : Utiliser de la cendre de bois non traité. Tamiser la cendre dans un seau - non métallique - sans la tasser. Rajouter de l'eau pour un équilibre environ moitié/moitié cendre et eau. L'idéal est d'utiliser de l'eau déminéralisée, de l'eau de source ou non-calcaire, donc pas d'eau de pluie. Remuer de temps en temps (1 à 2x par jour) et laisser agir entre une journée et une semaine en fonction de la température ambiante: 24h en été et une semaine entre 0 et 5°C. Le mélange doit devenir légèrement jaunâtre (couleur infusion de thé vert). Pour vérifier que la potasse s'est formée, tremper le bout des doigts dans le liquide; le mélange doit être visqueux et corrosif (dessèche les mains). Filtrer délicatement avec un entonnoir dans un bidon (avec un torchon pour les perfectionnistes). S'il y a des dépôts qui se déposent au fond du bidon de lessive, utiliser ce fond pour des vêtements plutôt sombres.Retour d'expérience: Plusieurs personnes de mon entourage l'utilisent depuis plusieurs années et en sont satisfaits (même sur du linge très sales).
  3. Aux copeaux de Marseille : Retour d'expérience: Contraignante à faire et déçue du résultat, je n'utilise plus ce procédé depuis longtemps donc je ne valoriserais pas cette lessive avec une recette mais internet en regorge si vous souhaitez.
  4. Au savon noir : Diluer entre 60 et 75g (3 ou 4 grosses cuillères à soupe) de savon noir dans un grand verre d'eau et verser dans le bac de la machine. Si besoin, rajouter des cristaux de soude (lavant) et du bicarbonate (désinfectant et blanchissant). En multi-usage, diluer 2 grosses cuillères à soupe de savon noir dans une ancienne bouteille de liquide vaisselle et compléter avec de l'eau. Rajouter des cristaux de soude si besoin. Retour d'expérience: C'est mon nettoyant quotidien depuis 5 ou 6 ans. NB: Le savon noir ne se mélange pas au vinaigre blanc (pH différent). Pur, c'est un puissant dégraissant.

 Pour certaines lessives (à la cendre, aux noix de lavage, aux copeaux de Marseille), si vous souhaitez éviter la grisaille de votre linge blanc, rajouter de temps à autres 1 à 2 cuillères de percarbonate de soude à la dose de lessive, c'est très efficace. 


La lessive au lierre

- Cueillir une 60taine de feuille de lierre (les plus anciennes) et les rincer.

- Couper ou hâcher grossièrement les feuilles et les recouvrir d'1 litre d'eau.

- Faire bouillir la préparation 15-20 minutes.

- Laisser reposer toute une nuit (12h environ). Le liquide doit devenir fert foncé et moussant.

- Presser les feuilles pour en extraire la saponine (détergent) ou mixer pour celles et ceux qui ont un mixeur électrique (ne fonctionne pas vraiment au mixeur manuel).

- Filtrer  -----> C'est prêt!

Verser entre 20cl (un verre) et 50cl (une petite bouteille) pour une machine selon la quantité et la saleté du linge ainsi que la dureté de l'eau.

Cette lessive se conserve facilement un à deux mois dans un endroit frais et sec, sans y ajouter de conservateur.

 

Retour d'expérience: C'est ma lessive depuis quelques mois maintenant (elle commence à détrôner les cristaux de soude!) Le linge sent le frais, le propre.



Le dentifrice

Adieu le dentifrice en plastique, bourré de fluor et autres composés cancérigènes tels que le dioxyde de Titane...

Avec quelques ingrédients, et un peu de préparation, à vous de choisir les ingrédients qui composeront votre dentifrice maison. 

J'ai choisi pour ma part 6 ingrédients dont voici les proportions, dans un petit bocal en verre de 30cl. Plonger la brosse à dent mouillée dans le  pot, et voilà!

Ingrédients en poudre:

  • Argile blanche (50%)
  • Siwak  (40%)
  • Carbonate de calcium; constituant naturel de l'email (7%)
  • Charbon (5%)
  • Zinc citrate, anti-bactérien, anti-tartre (1,5%)
  • Cristaux de menthe; H.E cristallisée (1,5%)


 

Lombricopost (pour ceux qui ne peuvent pas avoir de composteur extérieur) :

Réduire ses déchets organiques et bénéficier du meilleur engrais.

 

Il faut des 3 contenants superposables + de la terre + des vers.

Récupérer des caisses de bois ou de plastique ou de polystyrène, de la terre (en forêt ou dans le jardin de sa belle-mère), des vers de terre de jardin et/ou de fumier, quelques trous dans les bacs et c'est fini. Déposer ses déchets organiques dans le 1er et le 2ème bac et laisser travailler les lombrics. Récolter le jus dans le 3e bac et le diluer à 1/10e avec de l'eau. Retour d'expérience : utilisé quelques années, fabriqué en moins d'1h et installé dans le puits de lumière près de la cuisine. Aucune odeur bien évidemment. Jus récolté très rapidement et à diluer pour les plantes, le potager, le fameux jardin...

 

Quelques liens:

--> Nature obsession (avec vidéos)

--> Saint Brieuc Armor (explications précises)

 

 

 


 Les toilettes sèches:

Je pense  qu'il est inutile de détailler l'intérêt d'utiliser des toilettes sèches car cela semble évident: Economie d'eau et recyclage à l'infini des matières organiques. Quant à l'a-priori "ah mais ça pue", c'est totalement faux, bien évidemment, et même dans un espace réduit.

 

Petite astuce pour celles et ceux qui, malheureusement, ne peuvent bénéficier de ce type d'installation. Vous pouvez malgré tout économiser des centaines de litres d'eau par an en diminuant la quantité d'eau contenue dans le réservoir du bloc toilettes. Pour ce faire, il suffit simplement d'insérer dans cette partie "réservoir" un contenant d'1 litre (ou +), rempli d'eau (afin qu'il ne flotte pas.) et de l'y laisser.  Vous l'aurez compris, vous économisez 1 litre d'eau (ou +) à chaque fois que la chasse sera tirée...

 

 

 

Pour la fabrication de toilettes sèches, c'est assez simple. Il faudra réaliser un box compartimenté avec quelques planches de bois, vous munir d'un seau en inox (éviter le plastique qui garde les odeurs ou les seaux de maçonnerie qui finissent par rouiller) et d'une lunette de toilettes traditionnelles. A vos outils!

La sciure se trouve (souvent gratuitement ou contre une bonne bouteille) en scierie, bâtiments de menuiserie et autre découpe de bois. Mais vous pouvez également vous fournir en supermarchés ou magasins de bricolage pour trouver des copeaux de bois au rayon animalerie. Le sac plastique bien épais (-__-) qui entoure les copeaux peut être réutiliser en sac poubelle.

 

Quelques liens : On peut le faire (avec plan)

Terre vivante

Alternatives libres